Lancement de l’Observatoire de TZCLD : "un espace de dialogue avec les chercheurs et chercheuses"

AccueilActualitésLancement de l’Observatoire de TZCLD : « un espace de dialogue avec les chercheurs et chercheuses »

Lieu de partage et de coordination des travaux de recherche sur le projet Territoires zéro chômeur de longue durée, l’Observatoire de TZCLD a été lancé le 11 mai dernier au Campus Condorcet à Aubervilliers en présence d’une quarantaine de chercheurs et chercheuses. 

“Nous souhaitons organiser un espace de dialogue avec les chercheurs et chercheuses car on voit le projet comme un système apprenant, ce travail doit nous aider à voir ce qu’on ne voit pas avec nos yeux de militants”, a indiqué Laurent Grandguillaume, Président de TZCLD lors du lancement de l’Observatoire de TZCLD sur le Campus Condorcet à Aubervilliers. Une quarantaine de chercheurs et chercheuses indépendants étaient présents lors de cette journée. « 

Cet espace a pour fonction d’observatoire autour de l’expérimentation nationale d’une garantie d’emploi territorialisée”, a ajouté Timothée Duverger, Maître de conférence à Sciences Po Bordeaux et Président de l’Observatoire de TZCLD. “Il a 3 objectifs :  encourager et soutenir la recherche ; favoriser le dialogue avec les acteurs, dans une logique de démarche apprenante qui est importante pour les chercheurs et les acteurs de terrain ; valoriser les résultats”. “On est sur une approche exploratoire, c’est un nouvel objet qui va amener de nouvelles problématiques”, a-t-il précisé. L’approche pluridisciplinaire et multidimensionnelle du projet Territoires zéro chômeur de longue durée est favorisée dans cet espace de dialogue entre chercheurs, chercheuses et acteurs, actrices du projet. 

La journée du 11 mai a permis de présenter au monde académique les questions que les acteurs du projet TZCLD se posent afin qu’elles puissent être reformulées, priorisées et nourries d’autres questions qui n’auraient pas été soulevées. L’enjeu est bien de passer des questions posées par les acteurs du projet aux questions qui se posent. Prochaines étapes : consolider cet espace de travail et élaborer un cahier des charges à partir de ces échanges et réflexions.

PARTAGER CET ARTICLE SUR :